L’ESS, Qu’est-ce donc ?

L’appellation Economie Sociale et Solidaire (ESS) a beau exister depuis près de 45 ans, elle reste encore très obscure pour la plupart d’entre nous ! Voici quelques pistes pour aborder l’ESS. Pour aller plus loin, je vous laisse consulter les sites qui lui sont dédiés.

Qui fait de l’ESS ?

Tout d’abord : Qu’est-ce qu’un acteur économique ? Toute personne ou organisation qui intervient dans la vie économique, c’est à dire, à peut prêt tout le monde ! Les consommateurs, les organismes de production, de distribution… Ensuite, pour être acteur de l’ESS, il faut agir selon certaines valeurs : mettre l’homme au centre de ses actions. Ainsi, le consommateur d’ESS est consomm-acteur, conscient des conséquences de ses achats, il privilégie les circuits courts et le commerce équitable.

Partage équitable du Pouvoir et de la Valeur Ajoutée

Pour les organismes se revendiquant de l’ESS mettre l’homme au centre de leur action peut se traduire à tous les niveaux : dans la façon dont les décisions sont prises, dont les salariés sont dirigés et associés, dans les choix d’approvisionnements et de partenariats. Une structure de l’ESS agit pour l’émancipation de l’homme et s’appuie tout naturellement sur des principes démocratiques. Ainsi les instances de décision sont élues et chaque personne adhérant à l’organisation a 1 voix. Les profits, lorsqu’il y en a, sont réinvestis dans l’outil de production ou partagés entre les salariés. Il n’y a donc pas de d’actionnaires.

Familles de l’ESS

Les acteurs de l’ESS sont souvent défini par leurs statuts : Association, Coopérative, Mutuelle et Fondation. Cette définition est un peu restrictive et cache une réalité de fonctionnement très diverse. En effet si toutes les associations loi 1901, relèvent de ces catégories, il peut arriver que le fonctionnement d’une association ne soit plus réellement démocratique.

Domaines de l’ESS

Si spontanément l’ESS est associée aux secteurs d’aide aux personnes, de culture et de loisirs, c’est encore une fois restrictif et on retrouve des organisations qui mettent en œuvre les principes de l’ESS dans tous les domaines, sauf peut-être l’armement ! Ex : les coopératives « chèques déjeuners » et « Moulin Roty », la Nef, les Cigales, les associations sportives, l’ESAT des jardins de Brocéliande, la SCOP Créabois…

Pour aproffondir un peu

L’économie sociale et solidaire, une alternative à l’économie capitaliste ? un article de Maurice Parodi publiée par la revue RECMA http://www.recma.org/node/861 Est-ce que l’économie sociale, au-delà des familles juridiques, n’est pas une méthode de dialogue entre les parties prenantes pour faire émerger des initiatives ? extrait de l’intervention de Nadine Richez-Battesti, Maître de conférences, Université de la Méditerranée et chercheure au LEST-CNRS. http://blog.demain-ecosociale.org/post/2009/10/28/Est-ce-que-l-économie-sociale%2C-au-delà-des-familles-juridiques%2C-n-est-pas-une-méthode-de-dialogue-entre-les-parties-prenantes-pour-faire-émerger-des-initiatives

Les sites spécialisés :

la CRESS Bretagne : sur la Bretagne

Say YESS : a destination des jeunes

Le Labo de l’ESS : le think tank de l’ESS

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>