L’ESS en campagne

Les élections approchant, tour d’horizon de l’Économie Sociale et Solidaire dans le paysage politique français.

L’Union des employeurs de l’Économie Sociale et Solidaire (Udes) a lancé en janvier dernier sa plateforme « ESS 2017 ». Les propositions des candidats touchant entrepreneuriat ESS y sont analysées par le prisme de l’ESS. Pour aller plus loin, l’Udes explique son point de vue par un court paragraphe qui permet de saisir les enjeux de chacune des propositions des principaux candidats à la présidentielle : seuls les dispositions des 5 candidats que sont Jean-Luc Mélenchon, Benoit Hamon, Emmanuel Macron, François Fillion et Marine Le Pen sont détaillées dans ce rapport.
Si l’on peut regretter que tous les candidats, indifféremment de leurs chances de l’emporter, ne soient présentés, il n’en reste que cette plateforme apporte un éclairage indéniable sur le volet ESS de l’échéance à venir.

Conjointement aux politiques, les associations et collectifs ESS sont aussi partis en campagne. Les acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire portent tour à tour leurs orientations et leur propositions concrètes aux candidats et au débat politique. Aperçu :

Les Chambres françaises de l’Economie Sociale et Solidaire, le Mouvement des Entrepreneurs Sociaux (Mouves), le Groupement National des Initiatives et Acteurs Citoyens (Gniac), ESS France et le Labo de l’ESS ont présenté depuis l’automne et à tour de rôle leurs propositions aux candidats.

De son côté, ESS France veut préserver et renforcer les acquis issus de la loi sur l’ESS de 2014 par la mise en place de stratégies nationales et régionales de l’ESS, le renforcement du pilotage ministériel et interministériel, les dispositifs de soutien aux entreprises ou encore par la charte des engagements réciproques entre les associations et les pouvoirs publics.
L’association appelle les élus nationaux et locaux à mettre l’ESS au coeur de leur politique publique.
Le Mouves propose la mise en place d’un fonds d’un milliard d’euros dédié à la « R&D et à l’expérimentation de solutions innovantes et à fort impact social, à fort potentiel de réplication et avec des coûts évités pour la société autour de quatre grands défis : la transition écologique, la transition numérique, le vieillissement de la population et l’inclusion sociale ».
Aussi, le Mouves propose d’amplifier la dynamique des start-up de territoire sur une centaine de projets.

Les propositions du Gniac portent sur la méthode, à l’instar du Labo de l’ESS. Ainsi, il désire une évolution dans « la manière de concevoir et conduire les politiques publiques » en plaidant pour l’invention d’une « nouvelle démocratie active et contributive » et une participation systématique des usagers. Il prône aussi la formation de fonctionnaires à l’innovation participative.

Le Labo de l’ESS souhaite voir se développer les coopératives d’activité et d’emploi ainsi que l’insertion par l’activité économique.
Autour de quatre modalités – engagement, expérimentation, vision sur le long terme, évaluation – le Labo de l’ESS veut renforcer la place de l’ESS dans l’économie, notamment en établissant des programmes par filière.

Enfin, les Chambres Régionales de l’Économie Sociale et Solidaire (Cress) publieront un « carnet élections 2017 » et organiseront des rencontres avec les candidats de leurs territoire pour les élections législatives.

Qu’importe le résultat des élections, il est bon de voir qu’un changement dans nos modèles économiques apparaisse impératif pour tous les candidats et que, de plus en plus, L’ESS n’apparaisse plus seulement comme une alternative marginale. Que l’Economie Sociale et Solidaire ne soit plus une singularité.

Le changement d’échelle, c’est maintenant !


Sources et liens utiles :

Le comparateur de programmes de l’Udes : http://ess2017.udes.fr/
Les propositions d’ESS France : http://www.ess-france.org/travaux/ce-que-nous-voulons-pour-leconomie-sociale-et-solidaire-les-propositions-de-less
Les propositions du Mouves : http://mouves.org/influer-pouvoirs-publics/presidentielle-2017-lentrepreneuriat-social-pouvoir/
La pétition du Gniac : https://www.change.org/p/candidats-aux-%C3%A9lections-2017-il-est-urgent-de-changer-le-mode-de-construction-des-politiques-publiques-vite
Les propositions du Labo de l’ESS : http://www.lelabo-ess.org/+2017-et-apres-nous-avons-un-reve+.html

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>