Du covoiturage coopératif

Covoiturage Libre devient une coopérative pour concurrencer BlaBlaCar

En devenant Mobicoop, l’association Covoiturage Libre devient une coopérative. Grâce à un modèle porté par 20 000 coopérateurs, la plateforme se donne une chance de devenir un vrai concurrent à BlaBlaCar.

BlaBlaCar, géant du covoiturage est apparu en 2003. Covoiturage Libre entend désormais le concurrencer.

Quand on dit covoiturage, on pense instantanément BlaBlaCar, star de l’économie collaborative et instigatrice de ce mode de déplacement en France. Initialement gratuite, la plateforme est devenue payante en 2011, suite à l’entrée d’actionnaires à son capital.

En réaction, des utilisateurs déçus par ce tournant, décident de construire une plateforme qui leur convient : Covoiturage Libre est née. « Dès le départ, ils ont voulu inscrire la plateforme comme un bien commun, c’est-à-dire un groupement de personnes et non de capitaux« , décrypte Françoise Bernon, déléguée générale du Labo de l’économie sociale et solidaire.


Créée avec très peu de moyens, une poignée de bénévoles et quelques donateurs, l’association comptabilise désormais 100 000 trajets par an et 150 000 covoitureurs. Cent fois moins que BlaBlaCar qui dit réunir près de 15 millions d’utilisateurs en France en 2018.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>