Auteur : Théo Thomas Louedec

L’eau en Bretagne : La Région à l’animation de la gestion et de la protection des ressources d’eau

Il était moins une !
Quelques jours avant le changement de gouvernement, le Premier Ministre a signé un décret confiant à la Région Bretagne « les missions d’animation et de concertation dans le domaine de la gestion et de la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques« .
Sempiternelle revendication des élus régionaux, ce pilotage de la politique de l’eau a été rendu possible depuis la loi NOTRe du 7 août 2015.

Événement qui intervient alors qu’Eaux et Rivières de Bretagne réalisait récemment un article sur la pollution aux nitrates de nos eaux.
« Longtemps à l’agonie, les eaux bretonnes sont aujourd’hui toujours malades des nitrates. Alors que les rivières fournissent aux bretons 80 % de l’eau des robinets, on a méprisé l’eau, on l’a souillée…
L’Etat, les élus locaux, plutôt que de lutter contre cette pollution, ont laissé croire qu’en abandonnant les captages pollués, en allant chercher de l’eau toujours plus loin ou plus profond, en traitant l’eau dans de coûteuses usines de « dénitratation », le problème serait réglé.
Les nitrates rejetés en Bretagne proviennent à 94 % de l’agriculture (engrais minéraux et effluents d’élevages), le reste étant réparti entre les rejets domestiques et les effluents industriels.
S’il est bon ton aujourd’hui, de saluer l’inversion de la courbe des nitrates en Bretagne, il faut cependant observer que notre région demeure encore la plus contaminée parmi toutes celles du bassin Loire Bretagne. »

Au moment où les algues vertes repartent de plus belle sur nos côtes et que la contamination par les pesticides atteint des sommets, tandis que les nappes phréatique de l’hexagone sont de plus en plus vides, alors que les prévisions sur l’eau potable mondiale sont de plus en plus inquiétantes, bon courage à la région Bretagne pour un exercice efficace de cette nouvelle compétence !


Caravelle Bretagne

Aujourd’hui, les femmes représentent moins d’1/3 des entrepreneurs dans le secteur de l’Économie Sociale et Solidaire alors qu’elles constituent 2/3 des effectifs salariés. Une étude menée par Empow’Her auprès d’une centaine d’entrepreneur.e.s sociaux a permis d’identifier les principaux freins à la création d’entreprise sociale par les femmes. Au-delà de difficultés inhérentes au parcours entrepreneurial rencontrées par ces dernières, nous avons observé qu’elles souffrent également d’un fort sentiment de manque de légitimité dans leur propre secteur : le manque de confiance en soi, l’absence de role modèles et la faiblesse des réseaux de soutien sont autant de freins qui limitent les femmes dans leurs ambitions entrepreneuriales.

Entreprendre au Féminin lance le programme Caravelle qui vise à accompagner des jeunes créatrices d’entreprises sociales.
Leur but ? Révélez le leadership des femmes entrepreneures sociales !
Ce, par un programme d’accompagnement de 6 mois qui s’articule autour de 3 axes d’actions :

– Révéler le leadership des femmes
à travers des séminaires de développement personnel et un mentorat individualisé
– Faire de l’accès aux réseaux un levier de réussite
à travers l’organisation d’évènements réguliers autour de l’entrepreneuriat social
– Inspirer et motiver plus de femmes entrepreneures
à travers la valorisation de parcours de femmes inspirants (témoignages, interviews etc.)

Vous avez un projet entrepreneurial à impact positif de moins de 2 ans ?
Vous souhaitez booster votre projet et cultiver votre leadership ?
Vous avez envie de vous inscrire au sein d’une communauté de femmes entrepreneures sociales ?
Candidatez ici : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeg1y-lkQK2tqN2zK0TJv80SG13fqlYVN3rVzHIXdmh19By-w/viewform?c=0&w=1

Vous êtes une entrepreneure et avez créé votre entreprise il y a plus de 3 ans ?
Vous avez envie de transmettre votre expérience à une jeune créatrice ?
Vous souhaitez développer des relations de confiance avec d’autres entrepreneur.e.s sociaux ?
Candidatez ici : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScycZNpAYGnuDQae6FVsG7–Rin4sOd3a8tNooLSKRtzShBDA/viewform?c=0&w=1

Candidature à remplir avant le 9 Juillet 2017


Formations du Champs Commun

La coopérative Le Champ Commun porte avec la SCIC Kéjal des formations relatives aux statuts coopératifs. Elles font partie d’un cycle de formation, « Créer ou reprendre collectivement un commerce de proximité », qui s’adresse aussi bien à des porteurs de projets, des salariés en reconversion qu’à des accompagnateurs qui souhaitent maîtriser les enjeux de la sauvegarde des commerces de proximité dans un cadre coopératif.

La première de ce calendrier aura lieu les 8 et 9 juin prochain.

Elle aura pour thème la Société Coopérative d’Intérêt Collectif et se tiendra à Augan (56800).
Vous retrouverez toutes les informations relatives à ces formations en cliquant sur ce lien : Programme Formations LCC printemps 2017

Responsables associatif.ve.s en Bretagne : prenez la parole !

Le CESER mène actuellement une enquête auprès des responsables associatifs bretons. Toutes les associations en Bretagne sont concernées, quels que soient leurs tailles, leurs moyens et leurs secteurs d’activité, qu’elles soient employeuses ou non.

Cette enquête invite les responsables associatif.ve.s (bénévoles ou salarié.e.s) à s’exprimer sur la situation de leur association aujourd’hui, sur ses perspectives, sur son implication dans le territoire et sur la façon dont sont vécus les nombreux changements de périmètre, de compétence et d’équipes dans les collectivités territoriales.

Plus vous serez nombreux.ses et divers.es à répondre, plus les résultats de l’enquête seront significatifs et entendus. En vous exprimant vous offrez des repères précieux pour tous ceux qui s’intéressent à la vie associative en Bretagne et entendent la soutenir aujourd’hui et demain. La réponse au questionnaire en ligne ne prend qu’une dizaine de minutes. En retour, vous recevrez les principaux résultats qui seront fort utiles aux acteurs et aux décideurs régionaux et territoriaux dans les mois qui viennent.

Vous souhaitez vous exprimer et témoigner de votre expérience ? Il suffit de cliquer sur ce lien et de vous laisser guider :

http://enquetesv2.recherches-solidarites.org/detail/ORA17-Bretagne/


Anne Le Meur, administratrice du BRAS, historienne et artisan

Anne Le Meur est une nouvelle membre du Conseil d’Administration du BRAS cette année.
Mais son engagement associatif ne date pas d’hier ! C’est bien ce militantisme qui transparaît de cet engagement qui a poussé Anne à reprendre une activité associative. Et entre sa formation d’historienne de l’art et son engagement, sans oublier son activité d’artisanat, puisqu’elle créé des luminaires, les transversales sont nombreuses.
Artisan d’art, son atelier « le siècle des lumière » est situé sur St Uniac. Elle y fabrique des luminaires uniques à partir de matériaux de récupération. Vous pouvez découvrir ses créations sur son site internet : lesiecledeslumieres.com

 


Coopérative Jeunesse de Services de Montfort-sur-Meu

Les Coopératives Jeunesse de Services sont nées au Québec il y a plus de 20 ans et étaient destinées à des jeunes mineurs qui mettaient sur pied leur propre coopérative de travail le temps d’un été.
Depuis quelques années maintenant, les CJS s’implantent en France. Après une phase d’expérimentation sur la région Bretagne en 2013 étendue aux Pays de le Loire en 2014, le programme est déployé sur toute la France en 2015.
En Ille-et-Vilaine, on en comptait 6 sur l’été 2016, pour 32 CJS sur l’ensemble du territoire français.
La Coopérative Jeunesse de Services est un projet d’éducation à entrepreneuriat pour une quinzaine de jeunes de 16 à 18 ans.
C’est une entreprise coopérative créée par et pour ces jeunes qui se muent, le temps d’un été en entrepreneurs et proposent des services en fonction des besoins de leur territoire. Les jeunes vont devoir définir les prestations vendues, calculer les prix, faire connaître leur offre de service, gérer les planning ainsi que les bénéfices…
Outre la rémunération qui peut en être tirée, l’expérience de la coopérative les initie au fonctionnement démocratique d’une entreprise, à l’organisation collective du travail et à la gestion coopérative.
C’est aussi l’opportunité pour les jeunes coopérants de découvrir et développer leurs compétences.
Pour les jeunes, la CJS répond en partie au besoin de trouver un emploi d’été rémunéré. Mais c’est aussi et surtout une expérimentation grandeur nature de la gestion d’une entreprise.
Les jeunes coopérants sont accompagnés par deux animateurs-trices : un animateur jeunesse et un animateur économique. Les deux fonctionnent de concert pour accompagner les jeunes de leurs projets estivaux, à travers le transfert d’une pédagogie en deux axes, l’un porté sur le groupe, l’autre sur l’entreprise.
Aussi, ils sont appuyés dans leurs démarches par le comité local : un groupe de citoyens rassemblant les institutions, entreprises et associations du territoire.
La CJS est ouverte à tous les jeunes sans distinction de capacités ou de niveau scolaire. Elle est
aussi vecteur de lien social.

Découvrez les retours des coopérants, animateurs et partenaires de la CJS de Saint-Brieuc édition 2015 : www.youtube.com/watch?v=a3_OMpQyS9c

Une triplette d’acteurs s’est associée pour mener le projet de CJS.
La mairie de Montfort est à l’initiative de ce projet. Par son service jeunesse, elle assurera le rôle de parrain jeunesse lors de l’été.
Brocéliande Richesses AssociativeS, anime le comité local en tant que pôle de l’Economie Sociale et Solidaire sur le Pays de Brocéliande. Il permet la création de liens entre la CJS et le tissus économique local.
Enfin, TAG35, parrain économique de la CJS, est une structure spécialisée dans l’accompagnement à la création d’activité en Économie Sociale et Solidaire. Il porte administrativement et juridiquement le projet.

Formulaire d’inscription : Formulaire candidature


La CJS de Montfort recherche ses animateurs !

Cet été, une Coopérative Jeunesse de Service se monte sur le territoire de Montfort-sur-Meu. Une CJS, c’est une entreprise éphémère gérée en coopération par un groupe de jeunes mineurs, de 16 à 18 ans, durant les deux mois de l’été, juillet et août.
C’est dans ce cadre que la CJS recherche deux animateurs pour encadrer les jeunes coopérants. Deux animateurs sur deux profils différents.

Un premier animateur jeunesse/éducation populaire qui pourra aiguiller les jeunes, les aider à travailler de concert.
Un second animateur, au profil économie/gestion, qui pourra aider les jeunes dans leurs démarches et leurs démarches entrepreneuriales.

Si vous recherchez un CDD du 2 juin au 31 août, n’hésitez pas à nous adresser votre candidature !

pour toutes les informations sur les postes, consultez le document ci-joint : AnimCJS


La maison du patrimoine en Brocéliande

La maison du patrimoine en Brocéliande, ou anciennement Ecomusée du pays de Brocéliande, ou encore plus anciennement Ecomusée du Pays de Montfort, est une association créée en 1982.

Sa principale visée est de collecter et d’exposer le patrimoine du pays de Brocéliande, qu’il soit naturel ou culture, architectural…
Il s’agit de valoriser et de sensibiliser à ce patrimoine à travers d’expositions qui peuvent aujourd’hui être louées ainsi qu’un centre de documentation de plus d’un millier de références !
Des expositions temporaires et des ateliers participatifs sur des sujets divers et variés traitant du patrimoine local sont encore organisés dans les locaux de l’association située depuis l’automne 2015 à Iffendic.

Vous pouvez aujourd’hui vous rendez à la Maison du patrimoine en Brocéliande située 2 rue de Gaël à Iffendic, les mercredis de 14h à 19h.
Le centre de documentation, lui, est accessible sur rendez-vous.
Pour contacter l’association, appelez au 02 56 49 56 10 ou envoyez un mail à maisondupatrimoinebroceliande@gmail.com


L’ESS en campagne

Les élections approchant, tour d’horizon de l’Économie Sociale et Solidaire dans le paysage politique français.

L’Union des employeurs de l’Économie Sociale et Solidaire (Udes) a lancé en janvier dernier sa plateforme « ESS 2017 ». Les propositions des candidats touchant entrepreneuriat ESS y sont analysées par le prisme de l’ESS. Pour aller plus loin, l’Udes explique son point de vue par un court paragraphe qui permet de saisir les enjeux de chacune des propositions des principaux candidats à la présidentielle : seuls les dispositions des 5 candidats que sont Jean-Luc Mélenchon, Benoit Hamon, Emmanuel Macron, François Fillion et Marine Le Pen sont détaillées dans ce rapport.
Si l’on peut regretter que tous les candidats, indifféremment de leurs chances de l’emporter, ne soient présentés, il n’en reste que cette plateforme apporte un éclairage indéniable sur le volet ESS de l’échéance à venir.

Conjointement aux politiques, les associations et collectifs ESS sont aussi partis en campagne. Les acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire portent tour à tour leurs orientations et leur propositions concrètes aux candidats et au débat politique. Aperçu :
Continuer à lire…


Arrête Ton Cirque recherche des bénévoles et des… caravanes !

Le festival « Arrête ton cirque » aura lieu les 9, 10 et 11 juin prochains à Paimpont.

Comme tous les ans, le festival fonctionne grâce au bénévolat. Et cette année encore, Arrête ton cirque recherche des bénévoles. L’occasion de vivre l’événement de l’intérieur, de retrouver les habitués ou de rencontrer une foule de gens intéressants?!
Si vous êtes intéressés pour faire partie de cette aventure , une réunion d’information pour les bénévoles aura lieu à la salle polyvalente de Paimpont le vendredi 12 mai à 18h30.

Aussi, l’équipe technique du festival recherche des caravanes pour héberger l’équipe et les artistes.
Si vous en avez près de chez vous et que vous êtes d’accord pour la prêter au festival, contactez Pakal par téléphone au : 06.15.31.44.69