Auteur : Théo Thomas Louedec

Questionnaire « Coworking & Atelier »

Dans le cadre d’une mission de la Communauté de Communes de St Méen Montauban, la BGE Ille & Vilaine et l’agence Déclic vous invitent à renseigner un questionnaire sur l’utilisation de vos bureaux ou ateliers dans le cadre de votre activité (ou de votre future activité).

Pour répondre au questionnaire il vous suffit de suivre ce lien : Questionnaire


Solidarité Emploi Bretagne – SEB35

Solidarité Emploi Bretagne, ou SEB35, est une association iffendicoise créée en mars 2010.

En 1995 s’ést créée Sauvetage Emploi Breteil sur la commune de Breteil. Plusieurs personnes qui s’étaient retrouvées au chômage s’étaient regroupées pour démarcher les entreprises et retrouver un emploi.
L’association s’est dissoute d’elle-même lorsque tous ses membres ont retrouvé un emploi.
Mais la solidarité pour l’insertion ne s’arrête pas et SEB35 fut créée en 2010 après à l’initiative d’Hugues Doche, conseiller en insertion, et Pierre Durand, ancien président de Sauvetage Emploi Breteil.

Plus qu’une simple association d’aide au retour à l’emploi, SEB35 se veut tisser des liens entre ses membres par la mobilisation des compétences de chacun, les rencontres et les ateliers proposés par les adhérents eux-mêmes. La première étape étant de donner ou redonner la motivation dans leur recherche d’emploi aux adhérents, de créer un contact humain.
A l’instar des Restos du Coeur, l’association a donc pour objectif de disparaître, qu’il n’y ait plus de chômage…

Pour aider ses adhérents à retrouver un emploi, l’association est aussi en relation avec Pole Emploi et dispose de partenariats avec plusieurs employeurs du territoire, qui, outre les potentielles offres, permettent des visites d’entreprises et d’y découvrir des métiers.

Mais SEB35 n’est pas réservée qu’aux demandeurs d’emploi. L’association est aussi un vecteur de solidarités en tout genre :
aide au déplacement ou à l’aménagement, covoiturage, accès à internet et aux outils informatiques…
Toutes les compétences et les moyens de ses membres sont mises en commun pour profiter à chacun.
L’association organise plusieurs événements conviviaux (galette des rois, pique-nique…) durant lesquels tous les membres sont invités à se rencontrer et à échanger.

Des permanences de l’associations sont organisées dans diverses communes du territoire. A Iffendic, évidemment, mais aussi à Montfort, Breteil, Pleumeleuc… toutes les informations sur les permanences ainsi que les activités portées par l’association sont à retrouver sur leur site internet : seb35.org


Masculin et Féminin dans les métiers


Trait d’Union Malganais

Créée en 2008 à Saint-Maugan, l’association de loi 1901 Trait d’Union Malganais a pour but de créer des liens multiculturels et de la convivialité entre les habitants de Saint-Maugan et environnants de tout âge.
L’association organise plusieurs rendez-vous sur l’année, des expositions de photos ou d’artistes du territoire, des ateliers d’arts floral ou de poterie, mais aussi des formations à l’informatique. Trait d’Union Malganais organise aussi des parties de scrabble (mais pas que !) un mercredi sur deux.
C’est aussi à elle que l’on doit la réouverture d’anciens chemins de diligences aujourd’hui balisés et praticables pour la randonnée, une occasion unique de découvrir ou redécouvrir Saint-Maugan. La mise en valeur du patrimoine environnemental et patrimonial faisant aussi partie des objectif de l’association, par la collecte de la mémoire vivante et le recencement du patrimoine architectural Malganais.


Cycloyen, le vélo citoyen issu de l’économie sociale et solidaire

 

Dès février 2017, l’association d’insertion Eurêka Emplois Services revendra d’occasion des vélos remis en état par ses soins sous la marque « Cycloyen ». Ces vélos citoyens sont restaurés, transformés ou modifiés à partir de vélos ou de parties de vélos récupérés dans le cadre d’un atelier d’insertion. Les vélos récupérés proviennent notamment de l’ancienne déchetterie de Montfort-sur-Meu et désormais du nouveau Centre d’Apport Volontaire de Breteil, dans le cadre d’un partenariat avec le SMICTOM Centre Ouest mené depuis plusieurs années.

Véritable filière d’économie circulaire, cette action participera à la réduction durable des déchets, à leur valorisation et à la préservation des ressources naturelles, tout en permettant à des personnes en difficultés de se réinsérer socialement et professionnellement. La restauration de cycles permettra aux salariés en insertion de développer de nombreuses compétences au sein de l’atelier mécanique, qu’ils pourront ensuite valoriser dans leur parcours de retour à l’emploi.

En venant déposer vos anciens vélos dans le local réemploi du Centre d’Apport Volontaire de Breteil, vous leur donnerez une seconde vie et vous aiderez ainsi les demandeurs d’emploi de votre territoire. Pour rappel, vous pouvez également y déposer de l’outillage pour l’entretien du jardin et des outils à main.

Pour plus d’informations :
Eurêka Emplois Services Tel : 02 99 09 11 36, @ : ees.montfort@wanadoo.fr


Appel à candidatures « économie circulaire et innovation sociale »

Les écoNautes ont ainsi choisi de créer un fond de financement destiné à faciliter la mise œuvre de projets collaboratifs sur leur territoire par le biais d’avances remboursables. Le remboursement des sommes allouées viendra réalimenter le fond et assurer le financement de nouveaux projets. Un partenariat avec Bretagne Active a été établi pour la gestion de ce fond.

 

Les Appels à candidature sont ouverts jusqu’au 30 Juillet 2017.

Pour candidater il faut un projet dans le domaine de la valorisation des matières issues des activités du territoire et de la prévention :

  • ressources : éco conception, matériaux bio-sourcés, matières renouvelables…
  • réemploi : matériaux et ressources réutilisables, réparation, up-cycling…
  • recyclage : valorisation, transformation matières et matériaux…

Cet AAC vise ainsi à couvrir de nouveaux besoins ou des besoins non encore satisfaits et à leur permettre de trouver un modèle de développement pérenne.

Le Pôle Territorial de Coopération Économique « Les écoNautes » vise à développer sur le Bassin rennais (pays de Brocéliande, des Vallons de Vilaine et de Rennes) une offre de services aux projets collaboratifs entre entreprises ESS, entreprises et recherches en lien avec les ressources du territoire : accueil-diagnostic et mise en réseau, ateliers et formations, accompagnement et financement, capitalisation et diffusion, …

Sur le modèle des Pôles de Compétitivité, il vise à développer l’Économie Sociale et Solidaire à travers des coopérations avec le secteur économique, l’enseignement supérieur et la recherche.
Ses actions portent sur les champs de l’innovation sociale, la construction durable et l’économie circulaire.

Plus de détails dans le réglement en ligne.

et sur le site de pôle de développement de l’ESS du Pays de Rennes : RESOsolidaire.


Formation à la SYNERGIE dans les Rapports Humains

Permaculture humaine, c’est reparti !
Cultiver les relations humaines est un aspect primordial de la permaculture. De celle-ci va naître l’énergie créatrice nécessaire à la réalisation de tout projet, qu’il soit personnel, associatif ou entrepreneurial.

Les formations SYNERGIE dans les Rapports Humains reprennent à partir du mois de décembre.
La Forêt Nourricière propose un processus de formation évolutif constitué de 4 modules. Les objectifs sont multiples et associés à chacun des modules :

 Comprendre nos propres comportements (Module 1: Besoins fondamentaux, blessures intérieures)

– Réussir à s’exprimer en étant assertif (Module 2: Communication assertive et bienveillante)

– Avoir les outils pour gérer des conflits (Module 3: Médiation, gestion du conflit)

– Transposer cette synergie bienveillante au sein d’un groupe (Module 4: Gouvernance organique)

Les quatre modules sont indépendants et peuvent être effectués dans quelqu’ordre que ce soit. Ils sont accessibles à tous et sans pré-requis.
Chaque module s’étale sur trois jours mais plusieurs sessions sont organisées au cours de l’année. Aucune excuse pour rater l’occasion !

Les prochaines dates à noter :
SYNERGIE Module 1 (À la rencontre des blessures intérieures et des besoins fondamentaux)

Du 27/10 au 29/10/2017

SYNERGIE Module 2 (Communication assertive et bienveillante)

Du 27/10 au 29/10/2017 (à Ville Neuve 35380)

SYNERGIE Module 3 (Médiation et gestion du conflit)

Du 28/07 au 30/07/2017 

SYNERGIE Module 4  (Gouvernance organique)

Dates à venir
Le tout se déroule à Plélan-le-Grand (35380).

Pour s’inscrire ou en savoir plus, n’hésitez pas à contacter Françoise au 02 99 92 48 37 ou par mail laforetnourriciere@foretscomestibles.com


Contexte et Histoire de sa création

Brocéliande Richesses Associatives est l’aboutissement d’une dynamique et d’une réflexion, initiée par le conseil de développement du Pays de Brocéliande autour du thème  » Culture et identité en Brocéliande ».

Le Conseil de développement du Pays
Le Conseil de développement est l’instance représentative de la société civile auprès des élus du Pays. C’est un groupe de personnes volontaires qui réfléchit sur des thématiques et propose des actions aux élus. C’est le seul endroit prévu (du moins en campagne) pour recueillir les idées des habitants. Ce conseil de développement est séparé en commissions thématiques.

En savoir plus : http://www.pays-broceliande.com/

La Commission Identité et Territoire
C’est pour réfléchir à « Comment l’animation culturelle peut-elle contribuer à développer l’identité du Pays de Brocéliande ? » que la commission Identité et Territoire est crée en 2007.
Elle se penche donc sur ce problème et en arrive à la conclusion que les associations sont le ciment de l’identité d’un territoire. Autrement dit rapidement, on se sent de quelque part quand on y est investit, que l’on est actif dans une association !
La commission propose donc de mettre en place des actions pour soutenir la vie associative au Pays.

De mars à septembre 2008, soixante-quinze entretiens individuels sont menés auprès d’élus et de représentants associatifs afin de recenser les besoins des associations et de hiérarchiser les missions de la plateforme.
Le projet est très bien accueilli et les envies ne manquent pas : mieux se connaître, mutualiser les moyens, mobiliser les bénévoles, communiquer à l’échelle Pays !

L’association est créé en Octobre 2008.

Tous les responsables associatifs étant déjà trés pris dans leurs activités, un poste de coordinateur semble indispensable pour faire vivre le réseau.
S’ensuit alors une longue période de négociation avec les élus et financeurs, qui abouti enfin début Juillet 2009 !

Vidéo:
See video

L’ESS, Qu’est-ce donc ?

L’appellation Economie Sociale et Solidaire (ESS) a beau exister depuis près de 45 ans, elle reste encore très obscure pour la plupart d’entre nous ! Voici quelques pistes pour aborder l’ESS. Pour aller plus loin, je vous laisse consulter les sites qui lui sont dédiés.

Qui fait de l’ESS ?

Tout d’abord : Qu’est-ce qu’un acteur économique ? Toute personne ou organisation qui intervient dans la vie économique, c’est à dire, à peut prêt tout le monde ! Les consommateurs, les organismes de production, de distribution… Ensuite, pour être acteur de l’ESS, il faut agir selon certaines valeurs : mettre l’homme au centre de ses actions. Ainsi, le consommateur d’ESS est consomm-acteur, conscient des conséquences de ses achats, il privilégie les circuits courts et le commerce équitable.

Partage équitable du Pouvoir et de la Valeur Ajoutée

Pour les organismes se revendiquant de l’ESS mettre l’homme au centre de leur action peut se traduire à tous les niveaux : dans la façon dont les décisions sont prises, dont les salariés sont dirigés et associés, dans les choix d’approvisionnements et de partenariats. Une structure de l’ESS agit pour l’émancipation de l’homme et s’appuie tout naturellement sur des principes démocratiques. Ainsi les instances de décision sont élues et chaque personne adhérant à l’organisation a 1 voix. Les profits, lorsqu’il y en a, sont réinvestis dans l’outil de production ou partagés entre les salariés. Il n’y a donc pas de d’actionnaires.

Familles de l’ESS

Les acteurs de l’ESS sont souvent défini par leurs statuts : Association, Coopérative, Mutuelle et Fondation. Cette définition est un peu restrictive et cache une réalité de fonctionnement très diverse. En effet si toutes les associations loi 1901, relèvent de ces catégories, il peut arriver que le fonctionnement d’une association ne soit plus réellement démocratique.

Domaines de l’ESS

Si spontanément l’ESS est associée aux secteurs d’aide aux personnes, de culture et de loisirs, c’est encore une fois restrictif et on retrouve des organisations qui mettent en œuvre les principes de l’ESS dans tous les domaines, sauf peut-être l’armement ! Ex : les coopératives « chèques déjeuners » et « Moulin Roty », la Nef, les Cigales, les associations sportives, l’ESAT des jardins de Brocéliande, la SCOP Créabois…

Pour aproffondir un peu

L’économie sociale et solidaire, une alternative à l’économie capitaliste ? un article de Maurice Parodi publiée par la revue RECMA http://www.recma.org/node/861 Est-ce que l’économie sociale, au-delà des familles juridiques, n’est pas une méthode de dialogue entre les parties prenantes pour faire émerger des initiatives ? extrait de l’intervention de Nadine Richez-Battesti, Maître de conférences, Université de la Méditerranée et chercheure au LEST-CNRS. http://blog.demain-ecosociale.org/post/2009/10/28/Est-ce-que-l-économie-sociale%2C-au-delà-des-familles-juridiques%2C-n-est-pas-une-méthode-de-dialogue-entre-les-parties-prenantes-pour-faire-émerger-des-initiatives

Les sites spécialisés :

la CRESS Bretagne : sur la Bretagne

Say YESS : a destination des jeunes

Le Labo de l’ESS : le think tank de l’ESS


Brocéliande Richesses Associatives

Le BRAS en quelques mots…

Le 15 octobre 2008, l’association Brocéliande Richesses Associatives est créée.

Son but : Promouvoir et accompagner, dans un esprit de solidarité, le développement des structures d’Economie Sociale et Solidaire au Pays de Brocéliande (35 communes) (art. 2 des statuts). Pour cela le BRAS a choisi de favoriser les rapprochements et la coopération entre les structures d’économie sociale et solidaire du Pays.

Le BRAS s’est donné 3 objectifs :

  • Bien connaître les structures de l’ESS pour pouvoir les mettre en réseau
  • Faire connaître les structures d’ESS locales
  • Servir d’appui et de soutien au développement des projets des structures de l’ESS du Pays

L’Equipe du BRAS

Aujourd’hui le BRAS est animé par un Conseil d’administration composé de 7 membres représentant des associations adhérantes et personnes physiques intéressées par le projet.

Cécile Bauer est actuellement coordinatrice des activités du BRAS. Le BRAS accueille chaque année un service civique et des stagiaires, sur des thématiques variées.

L’Economie Sociale et Solidaire

Le BRAS est le pôle d’ESS du Pays de Brocéliande, il a donc un champ d’activité trés large at peut potentiellement travailler sur de trés nombreuses thématiques. Sur le Pays de Brocéliande, l’ESS est représentée en trés grande majorité par les associations : elles embauchent, animent le territoire et portent un idéal de développement. Le territoire est aussi trés marqué par les organisations agricoles (Coopératives et les CUMA).

Le BRAS est associé au mouvement des pôles de l’ESS bretons, animé par la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire.