Outils

Appel à projets – Transition Écologique : Ici et Ensemble

A travers cet appel à projets, la Fondation de France entend soutenir des projets portés par des collectifs locaux ayant pour objet de concourir à la transition écologique.

Vous trouverez l’ensemble des modalités de candidature de l’appel à projets sur le site de la Fondation de France

⚠️ Attention, les candidatures se font en ligne uniquement
🗓 Date limite de réception des dossiers de candidatures : 7 avril 2020 avant 17h

https://www.fondationdefrance.org/fr/la-transition-ecologique-ici-et-ensemble?&utm_source=appelaprojets2020&utm_medium=email&utm_campaign=te_site&fbclid=IwAR0qSqz79HYvNsOWdvAvBRKS2MsEFeuk9-P9CsmWEGmSNmWY93dmO39KEHc 


Permanences associatives !

Associations montfortaises : une question sur vos statuts, sur un changement de gouvernance, sur une embauche…?
Nous sommes impatients d’échanger avec vous !

À vos questions, prêts, venez 🙌


Mieux connaître l’offre de soutien aux projets d’innovation sociale en Bretagne

La plaquette Trajectoir’ESS présente l’offre de service pour accompagner la création d’entreprises collectives socialement innovantes. Elle permet de sensibiliser les partenaires publics et les acteurs de l’accompagnement aux besoins spécifiques des porteurs de projets et aux réponses que les acteurs de l’économie sociale et solidaire peuvent proposer.

Elle donne également des clés de lecture des différents outils et dispositifs proposés, ainsi que des résultats obtenus sur le territoire chaque année grâce à cette mobilisation collective. Elle s’inscrit plus généralement dans la collection « ESS et EPCI », qui propose des outils de sensibilisation des partenaires publics.

Retrouver la plaquette et les infos sur le site de la CRESS Bretagne


Appel à initiative: « Les prix de l’inspiration en ESS »

La Fondation Crédit Coopératif soutient les idées nouvelles mises en œuvre par des acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) partout en France. Avec ces nouveaux « Prix de l’inspiration en ESS », elle soutient une soixantaine de projets innovants ou exemplaires, à forte utilité sociale ou environnementale sur leur territoire.

La Fondation Crédit Coopératif entend également apporter aux structures lauréates davantage de solutions pour améliorer leur visibilité. Outre une dotation financière (de 3000 à 12 500€), les lauréats bénéficieront d’une campagne de communication dédiée.

Les conditions de participation

• Le projet doit avoir une dimension d’intérêt général.
• La structure présentant le projet doit avoir au moins 1 an d’existence à la date de la candidature.
• Le siège social de la structure doit se situer en France.
• La structure ne doit pas avoir été lauréate du Prix de la Fondation Crédit Coopératif depuis 5 ans (Lauréats 2014 inclus).

Comment participer ?

Les dossiers de candidature doivent être exclusivement déposés sur l’interface créée pour l’occasion : Il vous suffit de créer un compte et de remplir les différents champs demandés. Vous pourrez vous connecter à votre espace autant de fois que vous le souhaitez et compléter ainsi au fur et à mesure les questions. Mais une fois le questionnaire définitivement validé, il ne sera plus possible de le modifier.

Vous avez jusqu’au 18 février 2019, 23h59 pour proposer votre projet.

Le dossier de candidature se compose de deux parties : la première vise à décrire la structure et son projet ; la seconde à préciser les besoins de la structure.

Pour en savoir plus :

Article du Labo de l’ESS


Du covoiturage coopératif

Covoiturage Libre devient une coopérative pour concurrencer BlaBlaCar

En devenant Mobicoop, l’association Covoiturage Libre devient une coopérative. Grâce à un modèle porté par 20 000 coopérateurs, la plateforme se donne une chance de devenir un vrai concurrent à BlaBlaCar.

BlaBlaCar, géant du covoiturage est apparu en 2003. Covoiturage Libre entend désormais le concurrencer.

Quand on dit covoiturage, on pense instantanément BlaBlaCar, star de l’économie collaborative et instigatrice de ce mode de déplacement en France. Initialement gratuite, la plateforme est devenue payante en 2011, suite à l’entrée d’actionnaires à son capital.

En réaction, des utilisateurs déçus par ce tournant, décident de construire une plateforme qui leur convient : Covoiturage Libre est née. « Dès le départ, ils ont voulu inscrire la plateforme comme un bien commun, c’est-à-dire un groupement de personnes et non de capitaux« , décrypte Françoise Bernon, déléguée générale du Labo de l’économie sociale et solidaire.


Créée avec très peu de moyens, une poignée de bénévoles et quelques donateurs, l’association comptabilise désormais 100 000 trajets par an et 150 000 covoitureurs. Cent fois moins que BlaBlaCar qui dit réunir près de 15 millions d’utilisateurs en France en 2018.

État des lieux et tendances du bénévolat en France en 2017

L’engagement bénévole n’est pas seulement une ressource productive pour les organismes qui y ont recours, il participe également à la vitalité de la société civile et contribue à tisser les fils d’une sociabilité du quotidien dont les effets sont bénéfiques, y compris pour les bénévoles eux-mêmes.

Le bénévolat mérite donc d’être pleinement reconnu et encouragé. Cependant, cela suppose d’en connaître la situation présente et les grandes tendances.

 

Des changements dans les modalités de l’engagement sont régulièrement évoqués par des acteurs associatifs et par certains chercheurs : le bénévolat deviendrait de plus en plus ponctuel, lié à des objectifs précis et moins inscrit dans la continuité d’une adhésion durable au projet associatif. Quelles sont les parts respectives des participations occasionnelles et des engagements réguliers ?

Les réponses à ces questions restaient, jusqu’à aujourd’hui, incomplètes. Aussi la Fonda a-t-elle souhaité soutenir cette recherche dirigée par Lionel Prouteau1, visant notamment à mesurer les évolutions de l’engagement bénévole depuis 2002 et à en appréhender les formes émergentes.

Les enseignements de cette recherche permettront aux acteurs qui ont recours au bénévolat d’ajuster leur stratégie, en termes de recrutement, d’intégration, de formation des volontaires ; mais également de mieux valoriser les impacts de cet engagement bénévole pour leur structure.

→ Téléchargez la synthèse des résultats de l’enquête

→ Téléchargez le rapport complet de l’étude

Extrait de l’article de La Fonda

FDVA 2018 : soutien au développement de la vie associative

Un nouveau fonds pour soutenir les associations

L’Etat contribue au développement de la vie associative par un soutien financier aux associations dans le cadre du fonds pour le développement de la vie associative (FDVA). Cette subvention accordée à des associations (loi du 1er juillet 1901), comporte depuis juin 2018 deux nouveaux volets pour soutenir :

  • le fonctionnement de projets associatifs ;
  • la mise en œuvre de projets innovants ;

Sont éligibles, les associations loi 1901 de tout secteur répondant au tronc commun d’agrément fixé par la loi du 12 avril 2000 avec :

  •  un objet d’intérêt général ;
  •  une gouvernance démocratique (réunion régulière et renouvellement des instances) ;
  •  une transparence financière ;

Et respectant la liberté de conscience et ne proposent pas d’actions à visée communautariste ou sectaire.

1- Associations ayant un siège social dans le département d’Ille-et-Vilaine avec :

  •  un numéro RNA (Registre National des Associations, cf greffe des associations)
  •  un numéro SIRET (cf INSEE)
  •  une activité depuis au moins un an (à minima, un premier compte-rendu d’activités voté en Assemblée Générale)

2- Établissements secondaires d’une association nationale, domiciliés en Ille-et-Vilaine disposant d’un numéro de SIRET et d’un compte bancaire séparé.

Les associations sollicitant une aide pour un projet inter-départemental sont invitées à :

  •  le préciser dans l’intitulé du projet : « projet inter-départemental »
  •  le déposer auprès de la DDCS(PP) de leur siège social
Une priorité sera donnée aux associations fonctionnant uniquement avec des bénévoles ou avec 2 ETP maximum

Toutes les Informations ICI


Lancement d’OpenAsso – plateforme collaborative pour le monde associatif

Co-créée par AssoConnect, Recherches & Solidarités et Solidatech, OpenAsso a 2 ambitions principales : rassembler des contenus indispensables aux responsables associatifs, les ouvrir, les rendre accessibles, et permettre aux responsables associatifs d’échanger entre eux, et avec des experts. Un outil complémentaire aux ressources des accompagnateurs.

Découvrir OpenAsso


Dispositif d’Appui au Structures de l’Economie Sociale et Solidaire en consolidation

Bretagne active lance un nouveau dispositif pour les structures de l’économie sociale et solidaire de Bretagne : le DASESS (Dispositif d’Appui au Structures de l’Economie Sociale et Solidaire en consolidation).

L’objectif de ce dispositif est de soutenir le rebond des entreprises solidaires en difficulté pour assurer le maintien de leurs emplois et de leur offre sur le territoire.

La présentation en vidéo :

ainsi que la fiche détaillée du dispositif : DASESS